Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Des braconniers de tortues marines caillassent nos bénévoles

Samedi 27 Juillet 2019

Papani, la fameuse "plage charnier de tortues à Mayotte, interdite d'accès la nuit par arrêté municipal en raison de la présence de braconniers devient le théâtre de tensions croissantes. Voilà presque trois semaines que nous montons la garde sur les plages de pontes pour protéger les mamans tortues. Et Papani fait partie de nos priorités de patrouilles. Malgré l'interdiction de la Mairie et la démission totale des autorités, nous refusons de nous résoudre à livrer les tortues en pâture aux braconniers.

Dans la nuit du 25 au 26 juillet, nos équipes ont fait fuir trois braconniers sur Papani (trois tortues sont montées cette nuit-là). Les braconniers se sont alors repliés sur la plage voisine de Poudjou (3 tortues aussi) pour tenter leur chance mais une autre de nos équipes y montait la garde et les ont fait fuir. Une troisième équipe surveillait la plage de Moya (8 tortues et une émergence de bébés), quadrillant ainsi au mieux les plages de Petite Terre.

La nuit suivante, du 26 au 27 juillet, de retour sur la plage de Papani, notre équipe a été caillassée par des braconniers perchés sur la falaise. L'équipe était coincée sur la plage par la marée montante, comme à chaque fois, nous rendant vulnérables. Heureusement aucune des pierres grosses comme le point n'a atteint nos bénévoles mais cet incident traduit bien l'agacement croissant des braconniers, peu habitués à être ainsi gênés dans leur business.

Nous ne sommes qu'au début de cette troisième mission à Mayotte et ce qui est certain c'est que nous ne sommes pas prêts d'abandonner les tortues. Cependant, pour être réellement efficace, nous devrons trouver les moyens de mener cette mission à l'année... car le braconnage explose lorsque nous ne sommes plus là...

Photo : illustration de début de patrouille sur la plage de Petit Moya sur Petite Terre. Mayotte.

Photo : illustration de début de patrouille sur la plage de Petit Moya sur Petite Terre. Mayotte.
Crédit Sea Shepherd.