L'agonie d'une maman tortue

Mercredi, 01 aout 2018

L'agonie d'une maman tortue

Dans la nuit du 26 juillet notre équipe est arrivée 15 minutes trop tard sur la plage de Papani, une plage où les tortues marines sont régulièrement braconnées. Alors que l'équipe surveillait les montées de tortues sur la plage voisine, un braconnier sur Papani s'est attaqué à une tortue qui venait de creuser son trou dans le sable pour y déposer son plus précieux trésor, ses oeufs. En voyant notre équipe arriver, le braconnier a pris la fuite mais il a eu le temps d'ouvrir la tortue sur 40 centimètres. Son bourreau parti, la pauvre tortue a rassemblé ses dernières forces pour se trainer vers la mer, semant ses entrailles et ses oeufs dans le sable. Elle est morte à un mètre de l'océan sans avoir pu l'atteindre.

Nous savons que ce braconnier va revenir, les autorités sont au fait de la situation et leur réponse à été de faire passer un arrêté municipal* qui interdit de se rendre sur Papani entre 18h et 6heures du matin sous peine d'amende en raison de l'isolement de la plage à marée haute et de la présence importante de braconniers. Les tortues marines, espèces menacées, essentielles à la survie du lagon mahorais sont donc abandonnées à leurs bourreaux et les autorités ne s'en cachent même plus.

Nous ne les abandonnerons pas.