Patrouille sanglante du 24 Juillet

Mardi, 24 Juillet 2018

Dans la nuit du 24 Juillet, notre équipe a décidé de patrouiller conjointement avec l’ASVM (Association des Villageois de Mtsamoudou), présidé par Ali Mohammed et composée exclusivement de bénévoles mahorais mais aussi anjouanais. Nous les avions rencontré l’année dernière lors de notre première mission et avions été touchés par leur courage, leur volonté mais aussi leur criant manque de moyens, puisqu’ils ne font hélas pas partie à ce jour des associations qui bénéficient de subventions publiques.

Nos équipes conjointes sont arrivées sur les plages de Charifou. Il existe 4 plages à Charifou (1,2, 3 et 4), les 3 et 4 étant les plus braconnées car les plus éloignées du village de l’ASVM.

En arrivant sur la plage de Charifou 4, les volontaires ont trouvé 4 tortues braconnées, l’une avait été tuée la veille, les trois autres, il y a quelques jours.

Sur Charifou 3, les traces d’une montée de tortues étaient visibles mais aucune trace de descente. Celle ci a vraisemblablement été emmenée en pirogue.

Un bâton de bois laissé sur place atteste de la mort sordide des ces tortues venues donner la vie sur la plage de leur naissance. Après leur avoir coupé les nageoires et les avoir retournées, les braconniers leur enfoncent un bâton dans la bouche pour leur maintenir la tête en arrière et les égorger plus facilement.

Malgré déjà plus de trois semaines de nuits blanches, il est très difficile et très frustrant pour nos équipes de ne pas pouvoir patrouiller toutes les plages braconnées en simultané. Le choix difficile qui est fait chaque nuit, implique forcément le risque de laisser certaines tortues en proie à leurs bourreaux. Nous sommes actuellement en train de chercher des solutions d’hébergements supplémentaires afin de pouvoir accueillir plus de volontaires sur place mais la tâche n’est pas simple et très onéreuse.

Pour rappel, Mayotte est un département français, toutes espèces de tortues marines sont strictement protégées et de leur survie, dépend aussi celle du lagon, tant leur rôle écologique est important. Nous développerons tous ces points en cours de campagne.

Parce que heureusement, certaines images sont belles pendant nos patrouilles, les deux dernières images de cet album vous montrent un tortillon qui vient de naitre et qui rejoint la mer pour la première fois et une maman qui a pondu sous bonne garde et qui rejoint l’océan saine et sauve.